Connexion  \/  S'inscrire  \/ 

Connexion à votre compte

Créer un compte * * Champ requis

Le nom que vous avez saisi n'est pas valide.
Mot de passe non valide
Les mots de passe que vous avez saisis ne correspondent pas. Veuillez saisir votre mot de passe dans le champ 'mot de passe' et le confirmer dans le champ de confirmation.
Adresse e-mail non valide
Les deux adresses e-mail que vous avez saisies ne concordent pas. Veuillez saisir votre adresse e-mail dans le champ 'adresse e-mail' et la confirmer dans le champ de confirmation.


Actualité

GEOMATIQUE 2021 : GEOINFORMATION - QUEL APPORT TECHNOLOGIQUE DANS LA GESTION D'UNE CRISE SANITAIRE ?

La technologie spatiale au cœur des crises sanitaires

Geomatique

L’émergence d’une crise sanitaire dans une région ou un pays, peut être rapidement amplifiée par certains facteurs démographiques et environnementaux. Pour faire face à cette problématique, divers moyens sont utilisés dans les stratégies d’éradication, de prévention et de lutte contre ces épidémies. L’approche la plus pertinente consiste à identifier et comprendre les relations

entre les divers éléments des composantes suscitées et les caractéristiques spatiales. Cette problématique trouve une réponse efficace avec l’usage des outils géotechnologiques (géoinformation et les applications géomatiques).

traitement covid

L’une des premières applications réelles d’un Système d’Information Géographique (SIG), s’est effectuée en épidémiologie, à l’occasion d’une crise sanitaire de choléra qui s’est déclenchée et propagée à Londres dans le quartier Soho, en 1854. En effet, en observant l’évolution de l’épidémie, le Dr John Snow a décelé un lien entre le nombre de cas infectés et

leur positionnement géographique. L’analyse des données spatiales et variables sanitaires (sur papiers) des différentes zones, lui ont permis d’identifier les points de déclenchement de l’épidémie de choléra et prendre des décisions efficaces pour juguler cette crise. De nos jours, à l'ère du digital, les ordinateurs, les applications logicielles géomatiques et les données numériques, ont remplacé les différentes couches de papiers du Dr John Snow. Le positionnement spatial, autrefois sous-estimé, dans les approches de résolution des crises sanitaires, constitue maintenant une valeur ajoutée importante dans la compréhension du comportement et de l’évolution d’une pathologie. La géoinformation, et les applications SIG, constituent des outils idoines.

covid19 tracking



La géotechnologie a plusieurs atouts dans la résolution d’une problématique de crise sanitaire. Elle décuple la capacité d’analyse des relations spatiales complexes entre les personnes affectées et leur environnement.
Elle permet :
- de modéliser les informations sanitaires, démographiques (personnes exposées ou affectées), environnementales ayant une dimension spatiale ;

- d’effectuer une gestion efficiente du temps et des coûts de constitution de bases de données sanitaires (centres de santé, agents sanitaires, personnes infestées, populations vulnérables, etc).
- d’effectuer une analyse synthétique thématique statique ou dynamique par centre d’intérêt, pour en sortir des informations efficaces pour une prise de décision rapide.
- de constituer un tableau de bord pour le monitoring de l’évolution d’une crise (pandémie) ;
- de réaliser des études prospectives en observant divers scénarios d’évolution, avec la possibilité de visualiser les niveaux de vulnérabilité des populations menacées.


Quelques obstacles demeurent, cependant quant à la pleine utilisation des géotechnologies SIG dans la lutte contre les crises sanitaires. Il s’agit notamment de la disponibilité des données sanitaires géoréférencées lors des consultations médicales et la fiabilité des informations historiques. Les outils géotechnologiques deviennent, à l’ère du foisonnement des informations numériques et de la connectivité des systèmes d’information, des solutions indispensables pour suivre et/ou prévenir l’expansion des pandémies dans le cadre d’une crise sanitaire.


CNTIG, Acteur majeur de la digitalisation des territoires en Côte d’Ivoire.

Newsletter

Retour en Haut
UA-166619382-1